Coucou les filles,

Voilà un moment que je n'ai rien posté. Non pas parce qu'il n'y avait rien à dire, mais justement parce qu'il y a quelque chose de vraiment grandiose qui m'arrive en ce moment et qui a nécessité pas mal de mon temps, et de mon attention. Mais avant de vous relater cette BONNE NOUVELLE dont je fais allusion dans le titre de ce billet, je vais tout d'abord  vous parler de la naissance des petits-enfants de l'une de mes collègues il y a 2 mois à peu près.

Comme ce sont des jumeaux frère-soeur, je me suis dit que ce serait amusant de leur confectionner quelque chose en jouant sur cette dualité. Comme d'habitude, j'ai pris un modèle des IPBB qui alargement fait ses preuves et voilà ce q'il est ressorti de mes petites mains:

a

a1

b

b1

ab

Des boutons petits canards blancs pour le petit garçon et des éléphants roses, clin d'oeil fait à la mamie qui adore les éléphants pour la petite fille. 2 rubans en satin coordonné permettent de nouer les cache-coeurs en douceur et aident à maintenir confortablement les pans..Et ç'a été vraiment agréable de coudre ces 2 minuscules petites choses car non seulement elles ont été vite faites, mais en plus, elles ont plu :-) D'ailleurs, l'une de mes amies de classe va bientôt nous faire un autre petit mec et j'ai déjà une petite idée de ce que je vais lui concocter (pour les curieuses, ce ne sera pas un autre cache-coeur) mais je me régale d'avance de ce que ce sera...

A part cela, comme je sais que vous trépignez d'impatience, voici ce qu'il en est de ma grande et bonne nouvelle: si vous suivez ce blog régulièrement, vous remarquerez qu'à chaque fois que je reviens après une absence plus ou moins longue, je me plains de fatigue due à mon travail...Le travail en lui-même est très intéressant, là n'est pas le problème. Le souci vient du fait que la pression est parfois si terrible (je bosse dans la comptabilité donc je vous laisse imaginer les périodes de clôture) que ma santé commençait à s'ébranler. Je ne vous parle pas de certaines injustices plus que révoltantes qui m'ont poussée à me demander si c'était réellement cela que je voulais pour le reste de ma vie professionnelle...Enfin, la famille et les amis aidant, je me suis décidée à me renseigner sur les possibilités de reconversion professionnelle afin de faire de ma passion mon futur métier. Alors, j'ai effectué les mêmes démarches qu'elle ou elle avec peut-être quelques variantes...

Tout s'est déroulé le plus simplement du monde. En mars, je me suis d'abord rendue à une réunion d'information afin d'en savoir un peu plus sur les droits au CIF (Congé individuel pour formation). Réunion très importante car la conseillère qui l'avait animée avait fait un point sur chaque participant afin de définir avec lui les objectifs qu'il voulait atteindre de ce CIF et lui indiquer ainsi la bonne formation qui serait la mieux adaptée à sa reconversion. Me concernant, une fois mon choix arrêté sur un CAP couture floue qui me permettrait d'acquérir les bases indispensables du modélisme et de travailler comme couturière/modéliste à mon compte (il n'était pas question de se lancer dans cette aventure sans les connaissances nécessaires), j'ai pris rendez-vous avec une professionnelle de ce milieu qui dirige également une école, pour qu'elle me parle de la réalité de ce métier: avantages/contraintes, rémunération, etc...A la fin de cet entretien durant lequel elle m'a également testée , je lui ai fait part de mon souhait d'intégrer son école...

Les choses se sont ensuite passées dans cet ordre: courrier à mon employeur mi-avril pour solliciter ce fameux CIF. Après accord du grand chef, dépôt d'un dossier de financement auprès du FONGECIF (la formation coûte tout de même la modique somme de 17000€, sans parler du maintien de salaire car sans rentrée d'argent ce n'est pas la peine non plus par les temps qui courent), et puis l'attente...Mi-juin, la décision est arrivée par la poste: ça y est, à partir du 1er septembre, je retourne à l'école pour apprendre ce métier que j'aime tant :-)

Pour le moment, je travaille encore, jusqu'au 09 août au soir. Puis congés pour me remettre de mes émotions, et puis début septembre, 10 mois de formation avec un programme très alléchant...Je freine mon envie irrésistible de rechercher d'ores et déjà un petit atelier pour abriter TARA C...vous savez à quel point je suis une grande impatiente, lol! Je me dis: avance à petits pas, profite de chaque moment, et à la fin tu verras bien par quel chemin il faut aller pour que ton rêve se réalise...

A la fin de cette semaine, je vous montrerai d'autres petites choses cousues il y a déjà un moment mais pas photographiées pour cause d'APN très mort, mdr!

En attendant, je vous souhaite à toutes une très bonne couture...